Faire un don!

Politiques et Procédures

Politique d’admission

Veuillez consulter la politique d’admission (en anglais seulement) approuvée par le Conseil de l’enseignement de l’École et le Sénat respectif des universités Lakehead et Laurentienne.

Admission différée

L’École de médecine du Nord de l’Ontario n’accepte en général pas de différer l’admission mais peut l’envisager dans des circonstances exceptionnelles. Les demandes doivent être envoyées au Bureau des admissions qui les transmet pour examen au Comité des reports. Les décisions du comité sont finales et sans appel.

Politique du Conseil des facultés de médecine de l’Ontario (CFMO) : Compétences et aptitudes essentielles requises pour entrer dans un programme de grade en médecine

Les facultés de médecine de l’Ontario ont la responsabilité de fournir à la société un programme de formation de médecins possédant les connaissances, les compétences, les comportements professionnels et les attitudes nécessaires pour la formation en médecine aux cycles supérieurs et l’exercice indépendant au Canada. Les diplômés doivent être en mesure de diagnostiquer et de gérer des problèmes de santé et de prodiguer des soins complets et bienveillants à leurs patients. C’est pourquoi les étudiants en médecine doivent posséder les compétences cognitives, en communication,  sensorielles, motrices et sociales nécessaires pour interroger, examiner et conseiller les patients, et accomplir avec compétence certaines interventions techniques dans un délai raisonnable tout en assurant la sécurité des patients.

En plus d’obtenir un grade en médecine et d’effectuer une formation agréée en résidence, un médecin doit réussir les examens d’obtention du permis du Conseil médical du Canada afin de pouvoir exercer la médecine. Par conséquent, les programmes de médecine ont intégré les compétences escomptées fondées sur les connaissances et les compétences. Les candidats potentiels devraient savoir que les capacités cognitives, la maîtrise de l’examen physique, les compétences en gestion, la capacité de communiquer et les comportements professionnels sont tous évalués dans des simulations de rencontres avec des patients.

Tous les étudiants doivent donc posséder les compétences et aptitudes requises décrites dans la section suivante sur les normes techniques. Il est nécessaire de répondre à ces normes pour réussir dans le programme de médecine et d’être suffisamment compétent pour participer à une formation en résidence supervisée.

Tout le monde doit prendre connaissance de ce document pour évaluer sa capacité de répondre à ces normes. Les personnes ayant un handicap qui pourrait entraver leur capacité de répondre à ces normes devraient informer leur université afin que les adaptations appropriées soient effectuées. Quand une personne a un handicap, l’université devrait évaluer ses besoins et déterminer s’il est possible d’y répondre sans contraintes excessives, y compris les coûts et les problèmes de soins et de sécurité des patients.

 

Normes techniques pour les étudiants du programme de médecine

Un(e) candidat(e) à un grade de médecin doit montrer en temps opportun qu’il ou elle possède les capacités suivantes :

Observation

Capacité de participer à des situations d’apprentissage qui exigent des compétences en observation. En particulier, pouvoir observer précisément un patient et acquérir tous les renseignements sensoriels pertinents.

Communication

Capacité de recueillir des renseignements verbaux et non verbaux pertinents à l’histoire médicale du patient et à l’examen physique. Pouvoir communiquer efficacement avec les patients, les familles et tout membre de l’équipe de soin, et résumer de manière cohérente, verbalement et par écrit, l’état du patient et le plan de gestion.

Motricité

Posséder une fonction motrice suffisante pour exécuter en toute sécurité un examen physique (p. ex., palpation, auscultation et percussion). Pouvoir utiliser des aides ou instruments communs de diagnostic directement ou dans une forme adaptée, et exécuter les mouvements moteurs raisonnablement requis pour fournir des soins médicaux généraux et d’urgence aux patients.

Capacités intellectuelles-conceptuelles, d’intégration et de quantification

Posséder les compétences cognitives et la mémoire nécessaires pour résoudre des problèmes cliniques.

Attributs comportementaux et sociaux

Posséder la santé émotionnelle requise pour utiliser pleinement ses capacités intellectuelles. Il est nécessaire de faire preuve de bon jugement et d’exécuter promptement toutes les tâches liées au diagnostic et aux soins des patients. Il faut également établir des relations d’adulte, sensibles et efficaces avec les patients, les familles et les autres membres de l’équipe de soin. Pouvoir tolérer les demandes physiques, émotionnelles et mentales du programme et fonctionner efficacement sous le stress. Il est nécessaire de pouvoir s’adapter aux environnements changeants et de fonctionner en présence des incertitudes inhérentes aux soins des patients.

La bienveillance, l’intégrité, le souci des autres, les aptitudes interpersonnelles, l’intérêt et la motivation sont des qualités recherchées chez les médecins et on s’attend de les voir chez les étudiants aussi.

Étudiants handicapés

Le handicap est défini dans le paragraphe 10 (1) du Code des droits de la personne de l’Ontario.

Le Conseil des facultés de médecine de l’Ontario se fait un devoir de faciliter l’intégration des étudiants handicapés dans les communautés universitaires et médicales. Chaque personne handicapée a droit à des adaptations raisonnables qui l’aideront à répondre aux normes. Les étudiants doivent être prêts à fournir en temps opportun la documentation médicale à l’appui de leur handicap et à coopérer avec l’université pour déterminer les adaptations appropriées.

Première approbation : Novembre 2003

Révisions : octobre 2016; approuvé par Éducation de premier cycle – CFMO, 11 octobre 2016; approuvé par les doyens – CFMO, 26 octobre 2016.

Falsification des renseignements fournis dans la demande

S’il est déterminé que des renseignements fournis dans la demande sont faux ou trompeurs, ou n’ont pas été révélés, la demande est disqualifiée ou, si ces faits sont découverts après l’envoi de l’offre d’admission, celle-ci est retirée. Si ces faits sont découverts après l’admission au programme de médecine, la personne devra se retirer du programme. Toute personne qui a commis ces méfaits n’aura pas le droit de présenter de demande d’admission à l’École de médecine du Nord de l’Ontario pendant cinq ans. Les comités des admissions d’autres écoles de médecine seront informés de la nature de l’infraction et du nom du(de la) candidat(e).

Immunisations

Les personnes retenues doivent fournir la preuve que leurs vaccins sont à jour. Les exigences précises sont indiquées dans l’offre d’admission, et la dérogation à ces exigences peut entraîner le refus de l’accès aux milieux cliniques.

Pour obtenir d’autres renseignements, consultez la politique d’immunisation du Conseil des facultés de médecine de l’Ontario. (en anglais seulement)

Extraits de casier judiciaire

Vous servirez les populations vulnérables tout au long de vos études de médecine. Afin de protéger ces personnes de tout préjudice potentiel, le Conseil des facultés de médecine de l’Ontario et de nombreux organismes cliniques exigent la confirmation d’absence de condamnation criminelle ou d’accusations criminelles en cours.

Au début de chaque année d’études dans le programme de médecine, vous devrez signer un formulaire de confirmation de casier judiciaire et de divulgation pour confirmer qu’aucun renseignement fourni dans l’extrait de casier judiciaire n’a changé. L’extrait de casier judiciaire, y compris la vérification de l’habilitation à travailler auprès de personnes vulnérables, est obligatoire. L’offre d’admission est conditionnelle à la fourniture de ces documents à vos frais. L’EMNO examine tout dossier présenté avec la mention « Pas clair » afin de déterminer toute mesure éventuelle à prendre.

Adressez-vous à votre service de police local pour savoir comment obtenir un extrait de casier judiciaire avec la vérification de l’habilitation à travailler auprès de personnes vulnérables.