Télétravail

La 10e conférence annuelle Constellations du Nord met l’accent sur le bien-être des médecins et honore des membres hors pair du corps professoral

Posted on May 7, 2021

Le corps professoral de l’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO) s’est regroupé pour partager, réseauter et célébrer sa communauté pannordique lors de Constellations du Nord. Il s’agissait de la 10e conférence annuelle de perfectionnement du corps professoral tenue le vendredi 30 avril et le samedi 1er mai 2021.

Avec près de 1 800 membres du corps professoral répartis sur 800 000 km2 et dans plus de 90 communautés, l’École a conçu Constellations du Nord en 2012 afin de réunir ses membres du corps professoral dispersés qui jouent un rôle essentiel dans la formation en médecine. Le programme de cette année a exploré le thème de l’épuisement professionnel des médecins et la nécessité d’un plus grand changement de la culture organisationnelle en médecine.

« Nous apprécions profondément le corps professoral et sommes conscients du poids de sa charge de travail, a dit le Dr James Goertzen, doyen associé à l’EMNO, Éducation permanente et perfectionnement professionnel, et médecin de famille à Thunder Bay. La conférence est l’occasion de se soutenir mutuellement, d’enrichir notre propre perfectionnement et d’explorer en tant que communauté de nouvelles façons d’aborder des problèmes systémiques, comme l’épuisement professionnel. »

La conférencière principale en plénière, la Dre Jillian Horton, a parlé de stratégies de reconnaissance de l’épuisement professionnel dans les professions de la santé. À titre d’interniste générale, d’enseignante de la médecine, d’auteure et d’ancienne doyenne associée au Max Rady College of Medicine de l’University of Manitoba, la Dre Horton a mis en lumière des approches pratiques, y compris promouvoir le changement organisationnel, la pleine conscience et le récit personnel, et influencer un changement culturel pour « prendre soin de nous-mêmes ».

D’autres ateliers et débats ont eu lieu durant la conférence de deux jours : l’art médical, le parcours de généraliste rural, apprendre comment rédiger des opinions percutantes dans les médias pour défendre les intérêts, appuyer le bien-être de la population étudiante en médecine, parfaire les compétences des médecins pour exercer dans le Nord de l’Ontario, tirer des leçons d’une initiative prônant des habitudes saines de vie chez les jeunes Autochtones au moyen d’Innu Meshkenu ou « la manière innue ».

Lors d’une cérémonie virtuelle tenue vendredi soir, l’EMNO a présenté les prix d’éducation et d’érudition à des membres du corps professoral qui ont amélioré la qualité de la formation et de la recherche médicales. Zacharias Suntres, Ph.D., doyen adjoint à l’EMNO et président du Comité d’évaluation et de promotion de la population étudiante, a reçu le prix Leader dans l’enseignement. Radu Alexandru Moise, Ph.D., membre du corps professoral de l’EMNO qui explore les rôles de la nutrition dans la santé et la maladie, a reçu le prix Érudit. La Dre Chi Cheng, une cheffe de file de l’établissement de normes éducationnelles dans le programme de psychiatrie de l’EMNO, a reçu le prix Érudit clinique. Donna Newhouse, éducatrice en médecine qui a dirigé la mise sur pied des laboratoires d’anatomie de l’EMNO, a reçu le prix Éducateur médical.

L’EMNO a aussi annoncé l’octroi du titre de professeur agrégé honoraire aux Dre Lois Hutchinson, psychiatre, enseignante et mentor, Dre Janice Willett, gynécologue en exercice depuis plus de 25 ans à Sault Ste. Marie et ancienne doyenne associée à l’EMNO, et Dr Malcolm Wilson, clinicien en exercice, mentor et enseignant aux résidentes et résidents et au corps professoral dans le Nord.

Dans son plan stratégique, Le défi 2025 de l’EMNO, l’École énonce plusieurs facteurs stratégiques de réussite qui s’alignent sur le point de focalisation de Constellations du Nord, notamment, édifier une culture axée sur le bien-être et l’équilibre entre le travail et la vie personnelle et sur les environnements inclusifs d’apprentissage et de travail.


Photo : La Dre Sarita Verma, doyenne et PDG de l’EMNO, avec le Dr James Goertzen,
doyen associé, Éducation permanente et perfectionnement professionnel à l’EMNO,
lors de la célébration du corps professoral de l’École et de la remise des prix en 2019.

–30–

L’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO) est une école de médecine primée socialement responsable réputée pour son modèle novateur de formation et de recherche régionalisées. Tout en mettant l’accent sur la diversité, l’inclusion et la promotion de l’équité dans le domaine de la santé, l’EMNO compte sur l’engagement et l’expertise des gens et des communautés du Nord de l’Ontario pour former des professionnelles et professionnels de la santé qui exerceront dans des communautés autochtones, francophones, rurales, éloignées et insuffisamment desservies.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Kim Latimer
Communications
École de médecine du Nord de l’Ontario
Courriel : klatimer@nosm.ca


Professeurs agrégés honoraires

Dre Lois HutchinsonThunder Bay

La Dre Hutchinson a commencé sa résidence en médecine familiale à la Queen University et l’a terminée à l’University of Toronto. Avant de revenir dans sa ville d’origine, Thunder Bay, en 1983, elle a effectué une deuxième résidence en psychiatrie à l’University of Toronto où elle est devenue boursière du Conseil de recherches médicales au Clark Institute of psychiatry. La Dre Hutchinson était une clinicienne occupée qui a travaillé dans tous les aspects de la psychiatrie, y compris la psychiatrie en clinique externe, la psychiatrie gériatrique et la toxicomanie. Une érudite ayant beaucoup publié dans le domaine de la psychiatrie, et une enseignante et mentor inspirante qui a formé de nombreux étudiants et étudiantes et résidentes et résidents de 2009 à 2020 à titre de professeure agrégée, elle a aussi été très engagée dans la direction de nombreux organismes médicaux et psychiatriques provinciaux et nationaux. Le Northwestern Ontario Mental Health Network et l’Ontario Medical Association, dont elle est membre à vie depuis 2016, l’ont honorée. La Dre Hutchinson a apporté de l’aide pour recruter la majorité des psychiatres qui travaillent actuellement à Thunder Bay.

Dre Janice Willett, Sault Ste. Marie

La Dre Willett a effectué sa résidence en obstétrique et gynécologie à l’University of Western Ontario. Elle a exercé la gynécologie pendant plus de 25 ans à Sault Ste. Marie, avec une affiliation avec l’Hôpital de Sault-Sainte-Marie. Elle a également été directrice médicale du programme mère-enfant et du programme de chirurgie, et a siégé au conseil de la fondation de l’Hôpital de Sault-Sainte-Marie. À l’EMNO, elle a été professeure agrégée, cheffe de la Division des sciences cliniques, présidente du Conseil de l’enseignement, et doyenne associée, Affaires professorales et Éducation permanente et perfectionnement professionnel. Elle a aussi été membre active du Groupe de la haute direction. Son engagement envers le leadership est digne d’éloges. Elle a été présidente régionale de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, présidente de l’Ontario Medical Association, présidente du comité de l’Ontario Medical Association sur l’éducation et le perfectionnement professionnel, présidente du Service canadien de jumelage des résidents, et présidente du Comité des doyens du développement professionnel continu de l’Association des facultés de médecine du Canada. La Dre Willett est une mentor respectée et une cheffe de file accomplie en médecine.

Dr Malcolm Wilson, Huntsville

Le Dr Malcolm Wilson était un clinicien, mentor et enseignant très engagé auprès des résidentes et résidents et du corps professoral dans le Nord. Diplômé de la Queen’s University, il a fidèlement exercé en médecine interne et à l’Hôpital Memorial du district de Huntsville pendant plus de 30 ans. Il se passionnait aussi pour l’enseignement. Le Dr Wilson a été coordonnateur local du Programme de formation postdoctorale en médecine interne de l’École de médecine du Nord de l’Ontario à Huntsville, et coordonnateur de l’enseignement et de l’évaluation pour le Programme de formation postdoctorale en résidence en médecine interne. Il a aussi fait appel à ses compétences en leadership en tant que conseiller médical auprès du programme de réadaptation cardiaque de l’Hôpital Memorial du district de Huntsville et de coprésident du comité consultatif sur les antibiotiques de Muskoka Algonquin Healthcare.

 

Récipiendaires des prix Éducateur et Érudit

Prix Érudit clinique
Dre Chiachen Cheng, Thunder Bay

La Dre Cheng est une enseignante hautement respectée et une cheffe de file de l’élaboration de normes éducationnelles du programme de psychiatrie de l’EMNO. Elle a obtenu de nombreuses subventions et inspire maintenant une génération de jeunes chercheuses et chercheurs en illustrant comment mener des recherches fructueuses dans le Nord. C’est la membre du corps professoral de la section de psychiatrie qui a obtenu le plus de subventions d’organismes qui fonctionnent par concours, comme les Instituts de recherche en santé du Canada, Ontario Trillium et la Sick Kids Foundation. Elle a remporté ces succès alors qu’elle était directrice locale de la formation postdoctorale, avait une activité clinique solide et était directrice de la recherche postdoctorale. La Dre Cheng personnifie la ténacité qu’une clinicienne ou un clinicien passionné pour la recherche doit posséder pour réussir dans le Nord. Elle est profondément engagée dans de nombreux aspects de son rôle d’enseignante, de clinicienne, de chercheuse et de cheffe de file.

Prix Érudit
Radu Alexandru Moise, Ph.D., Sudbury

Le Dr Moise fait partie des chercheurs de l’EMNO qui ont remporté le plus de succès et sont les plus productifs. Il possède un solide dossier de publications dans des revues très en vue comme JBC et FASEB Journal. Il réussit fort bien à obtenir des fonds de recherche nationaux et internationaux hautement prisés et bénéficie actuellement d’une Subvention à la découverte du CRSNG et d’une subvention de fonctionnement des National Institutes of Health des États-Unis. De plus, il est membre du comité consultatif scientifique de l’American Association for Anatomy (AAA), du comité des prix de la Society for Birth Defects Research and Prevention (BDRP), et fait partie de groupes d’experts du fonds Nouvelles frontières en recherche, du CRSNG, des IRSC et des NIH. Il a apporté des contributions hors pair dans tous les domaines majeurs de service à l’enseignement et mérite grandement ce prix pour ses accomplissements.

Prix Éducateur médical
Donna Newhouse, Thunder Bay

Mme Newhouse est une cheffe de file et visionnaire qui a conçu les laboratoires d’anatomie pour l’ensemble du programme de formation médicale de premier cycle de l’EMNO. Elle a dirigé le Comité des laboratoires depuis le début et travaille avec d’innombrables membres du corps professoral pour réviser et améliorer en permanence notre programme d’études, le tout en maintenant de solides liens avec d’autres programmes d’anatomie en Ontario afin d’apporter les meilleures idées à l’EMNO. Mme Newhouse est un bon modèle de rôle tant pour le corps professoral que pour la population étudiante. Elle fait preuve d’une solide éthique professionnelle et d’un enthousiasme réel pour l’enseignement et l’apprentissage. Une des ses plus grandes qualités d’éducatrice médicale est sans doute le désir de continuer de s’instruire. Elle a montré au fil des années qu’elle veut continuer de s’instruire et apporte ce savoir dans le développement du programme d’études à l’EMNO.

Prix Leader dans l’enseignement
Zacharias Suntres, Ph.D., Thunder Bay

Le Dr Suntres assume des rôles de chef de file dans la gouvernance de l’éducation, de la recherche et de l’enseignement à l’EMNO et encourage un environneent coopératif et collaboratif dans les trois piliers du monde universitaire. Dans le domaine de l’éducation, il est actuellement doyen adjoint, Phase 1 (phase du pré-externat) et président du Comité d’évaluation et de promotion de la population étudiante qui guide et encadre tant la population étudiante que le corps professoral. Dans le domaine de la recherche, il tient un programme de recherche bien financé en collaborant avec le corps professoral de l’EMNO et des collègues du monde entier. En matière de gouvernance, il collabore avec plusieurs groupes de travail sur le programme d’études, ainsi qu’avec le corps professoral, des administrateurs et des chefs de file communautaire pour concevoir, mettre en œuvre et évaluer le programme d’études de premier cycle de la première et de la deuxième année. Son dévouement dépasse les attentes et illustre un engagement réel envers le succès de l’EMNO, de la population étudiante et du corps professoral.