Télétravail

Nouveaux débuts – Début officiel de l’année scolaire à l’Université de l’EMNO

Posted on September 8, 2022

« La vie recommence quand l’air devient vif en automne. »
F. Scott Fitzgerald

Le mois de septembre est arrivé et c’est le début des classes pour les programmes de médecine, de stages en diététique et de maîtrise en études médicales de l’Université de l’EMNO. Cet été, nous avons maintenu la continuité sur le plan universitaire comme sur celui de nos autres activités, nos programmes postdoctoraux ont débuté le 1er juillet et nous nous sommes concentrés sur le travail que nous effectuons pour entretenir nos relations avec la Lakehead University et l’Université Laurentienne. J’ai passé quelques semaines à Thunder Bay et j’adore le lac, les gens et notre engagement envers le Nord-ouest. Je rencontre toutes sortes de gens que je n’avais pas vus depuis des mois. J’accueille aussi les nouvelles étudiantes et les nouveaux étudiants de l’Université de l’EMNO. Bien que la météo soit encore superbe, pour la plupart d’entre nous, le mois de septembre marque la fin d’un bel été. Après la fête du Travail, je vois toujours le début de l’automne comme une étape importante. C’est un nouveau départ pour toutes sortes de raisons. C’est le début de nouvelles classes, les nuits deviennent plus fraîches, je sens l’odeur des boules à mites lorsque je récupère mes chandails et j’admire les couleurs des feuilles qui commencent à changer. Enfin, le temps continue à tourner et nous constatons que l’Université de l’EMNO est en pleine croissance et qu’elle prend sa place dans l’histoire.

Les études en médecine sont l’un des plus rigoureux de tous les parcours éducatifs. De nombreuses étudiantes et de nombreux étudiants font face à des difficultés dans le cadre de leurs études pour la première fois de leur vie. Il est difficile de se préparer pour la transition entre la vie d’étudiante et d’étudiant universitaire normal et celle d’étudiantes et d’étudiant d’un programme professionnel comme la médecine. Je me souviens de ma première journée à la McMaster University. J’étais certaine que mon admission était le fruit d’une erreur administrative et je m’attendais à ce que quelqu’un me l’annonce. Jusqu’à présent (30 ans plus tard), personne ne m’en a encore parlé.

Pour évoluer dans le domaine de la médecine, qui est exigeant et en constante évolution, les étudiantes et étudiants, les résidentes et résidents, et les médecins doivent vivre de façon dynamique et s’adapter. Plus que jamais, les étudiantes et étudiants et les médecins doivent apprendre à trouver un équilibre entre leur carrière et leur vie personnelle, tout en consacrant du temps à leur santé et à leur bien-être. Un conseil pour nos nouvelles étudiantes et nos nouveaux étudiants :

1) créez-vous un groupe de soutien solide et fiable au sein de vos pairs. Il existe des liens uniques entre votre expérience étudiante à l’Université de l’EMNO et les réalités des soins de santé communautaires. Votre parcours est extraordinaire et intéressant, mais aussi exigeant. Vos pairs feront preuve d’empathie. Elles et ils compatiront avec vous dans les moments difficiles. Épaulez-vous les uns les autres.

2) Le volume d’information à assimiler peut aussi s’avérer impressionnant, mais n’oubliez pas que vous n’avez pas à tout mémoriser. Développez des compétences d’apprentissage à long terme : sachez quand vous pouvez utiliser des méthodes de résolution de problèmes et fonctionner par déduction. Ces compétences vous seront plus utiles que de tenter de régurgiter ce que vous entendez en classe ou lisez dans des livres.

3) Apprenez petit à petit. N’essayez pas de vous gaver de connaissances. À l’Université de l’EMNO, nous valorisons la pensée critique et la mise en pratique des connaissances. Oui, il y a beaucoup de choses à apprendre, mais en fin de compte elles prendront tout leur sens lorsque vous commencerez à voir des patients.

Notre troisième cohorte de maîtrise en études médicales comprend trois diplômés en médecine étrangers qui s’intéressent à la recherche en médecine rurale, en santé mentale, en toxicomanie, en médecine virtuelle et en formation médicale multidisciplinaire. Ces étudiants, qui souhaitent compléter leur pratique clinique par la recherche, se plongeront dans un projet de recherche répondant à des questions qui ont une incidence sur les communautés rurales et nordiques.

La 16e cohorte du programme de stages en diététique dans le Nord de l’Ontario (PSDNO) vient aussi tout juste de commencer. Il s’agit d’un programme complet de 46 semaines dans le cadre duquel les étudiantes et étudiants apprennent des notions relatives aux soins liés à l’alimentation, à la santé de la population, à la santé publique, ainsi qu’aux rôles de gestion dans le domaine de la diététique. Douze diététistes qui seront bientôt agréés recevront une formation de la part de préceptrices et de percepteurs de la région.

Quoi de neuf à l’Université de l’EMNO?

Nos recherches de notre première chancelière ou premier chancelier sont en cours. Nous avons mis un terme au processus de mise en candidature pour les autres postes de notre nouveau conseil d’administration et les deux comités consultatifs qui s’occupent du dossier travaillent avec acharnement. Nous attendons les résultats de la procédure déposée sous le régime de la LACC (Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies) pour l’Université Laurentienne et nous espérons récupérer les 14,6 millions de dollars en dotation. Nous travaillons également avec la Lakehead University pour organiser le transfert des dotations qu’elle détient. Nous avons signé une entente de cinq ans pour poursuivre nos activités relatives à l’administration des subventions de recherche et aux soins des animaux à la Lakehead University et nous nous efforçons de conclure une entente semblable avec l’Université Laurentienne. De plus, nous discutons encore de l’avenir des bâtiments occupés par l’Université de l’EMNO qui se trouvent sur chacun des campus. Nous avons toujours la conviction que ces enjeux finiront par améliorer nos relations avec les universités Laurentienne et Lakehead. Nous cherchons à améliorer nos relations avec les collèges et universités du Canada et du monde entier, ainsi qu’à tisser de nouveaux liens.

Au fil de l’histoire, les premières, comme le premier vaccin, les premiers vols, et la création d’Internet, ont ouvert la voie à des changements formidables qui ont révolutionné le monde. Notre première chancelière ou premier chancelier, notre premier conseil d’administration, notre première collation des grades en tant qu’université. Comme l’a déjà dit un politicien canadien bien connu : « Regardez-moi faire ». Ce n’est que le début des premières à l’Université de l’EMNO. Restez à l’affût, car nous allons continuer à écrire l’histoire.

Miigwetch, thank you, marsi, merci,

Dre Sarita Verma
Rectrice, vice-chancelière, doyenne et PDG
Université de l’EMNO

Si vous avez des commentaires, envoyez-les à dean@nosm.ca et suivez-moi sur Twitter @ddsv3

Abonnez-vous à Routes du nord


Célébration de la Journée des Franco-Ontariennes et des Franco-Ontariens

L’Université de l’EMNO se réjouit de célébrer la Journée des Journée des Franco-Ontariennes et des Franco-Ontariens!

Le 25 septembre c’est LA journée pour souligner la présence des Franco-Ontariennes et Franco-Ontariens dans la communauté et se laisser entrainer dans les nombreuses célébrations dans la région. Cette journée est d’abord l’anniversaire du premier lever du drapeau franco-ontarien qui a eu lieu en 1975 à l’Université de Sudbury.

Informez-vous davantage sur cette journée si importante pour la communauté franco-ontarienne ainsi que d’autres renseignements sur la communauté franco-ontarienne ici
Pour les personnes qui sont à Thunder Bay, profitez de la fin de semaine du 9 et 10 septembre pour participer à la 10eédition du Franco-festival de Thunder Bay ! Découvrez la programmation ici.

Vous pouvez aussi participer au lever de drapeau qui aura lieu à l’Hôtel de ville le vendredi 23 septembre à 11h (information disponible ici).

Pour les personnes qui sont à Sudbury, le traditionnel lever de drapeau, une collaboration entre l’ACFO du grand Sudbury et l’Université de Sudbury, se fera le 25 septembre à 10 h 30 (en personne et par Facebook Live) à l’Université de Sudbury, retrouvez plus d’informations ici.

Vous pouvez également assister au lever de drapeau franco-ontarien dans de nombreuses villes du Nord de l’Ontario  pour cela, veuillez consulter les sites Web des municipalités respectives (les dates et heures seront différentes).


Événements de l’Université de l’EMNO pour souligner la
Journée nationale de la vérité et de la réconciliation le 30 septembre.

Le gouvernement fédéral a adopté une loi pour faire du 30 septembre un jour férié fédéral baptisé la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. Cette journée, qui constitue une étape importante du processus de réconciliation, nous donne l’occasion de reconnaître et de commémorer la tragique histoire et les conséquences permanentes des pensionnats autochtones, tout en honorant leurs survivantes et survivants ainsi que leurs familles et leurs communautés. Même si la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation n’est pas un jour férié officiel, ni en Ontario ni à l’Université de l’EMNO, notre bureau des affaires autochtones et nos gardiennes et gardiens du savoir organiseront des événements au cours des prochaines semaines et le 30 septembre.

Parmi les nombreuses ressources offertes, je vous encourage à suivre la formation Hearing Our Voices – Indigenous Cultural Safety Training Program. Ce programme est maintenant entièrement accrédité pour les médecins (Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, section 3 – 15 heures) et Collège des médecins de famille du Canada, Mainpro+ 3:1 – 45 heures).  Les frais d’inscription sont de 275 $ pour les membres du corps professoral de médecine de l’Université de l’EMNO, de 150 $ pour les professionnel(le)s de la santé, de 150 $ pour le personnel de l’Université de l’EMNO et de 125 $ pour les étudiant(e)s.


Après avoir occupé le poste de doyenne associée responsable de la formation postdoctorale pendant six ans et celui de vice-doyenne de l’enseignement pendant cinq ans, la Dre Catherine Cervin a annoncé son intention de prendre sa retraite de l’Université de l’EMNO dès le 31 décembre 2022. La Dre Cervin a longtemps travaillé dans le nord de l’Ontario et à l’Université de l’EMNO. Elle a supervisé des changements systémiques, géré des portefeuilles complexes et a défendu la justice sociale et la médecine familiale. Remercions ensemble la Dre Cervin pour ses formidables contributions à l’Université de l’EMNO au cours des 11 dernières années.

 

 

 


Étudiants, veuillez noter :
Le bureau de la rectrice, vice-chancelière, doyenne et PDG organisera une séance d’accueil soirée au pub le 13 septembre à Tony and Adam’s à Thunder Bay de 18h30 à 20h30. Surveillez l’invitation officielle.

RSVP