Télétravail

Une subvention d’un million de dollars des IRSC appuie des partenariats université-ville

Posted on May 31, 2022

Une subvention d’un million de dollars des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) vise à améliorer les résultats pour la santé de la population de Thunder Bay et d’Ottawa dans le cadre d’un partenariat entre des chercheurs universitaires, des écoles de médecine et des municipalités.

L’Université de l’EMNO, la Ville de Thunder Bay et la Lakehead University collaborent avec la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa et la Ville d’Ottawa pour régler des priorités locales de santé et de sécurité. Le cadre de collaboration entre les villes et les campus réputé à l’échelle mondiale, CityStudio, encourage la population étudiante du postsecondaire à être un moteur du changement pour la responsabilité sociale dans les communautés.

« CityStudio est reconnu dans le monde pour aider les municipalités et les établissements d’enseignement à collaborer afin de jeter des ponts entre les administrations municipales, les établissements d’enseignement et les communautés dans un effort concerté pour surmonter leurs défis uniques » a dit Erin Cameron, Ph.D., directrice du Centre pour la responsabilité sociale à l’Université de l’EMNO, et chercheuse principale dans cette initiative.

L’initiative, menée en collaboration avec une équipe de l’Université d’Ottawa dirigée par la Dre Claire Kendall, doyenne associée, Responsabilité sociale, de la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, et chercheuse principale à l’Institut de recherche Bruyère, se déroule dans deux municipalités, Ottawa et Thunder Bay, et fait appel à une équipe de chercheurs qui utiliseront les fonds des IRSC pour évaluer les effets de l’engagement de la ville et d’une université sur la santé de la population.

Selon la Dre Kendall, « un des défis de la recherche sur l’engagement de la communauté est qu’il s’agit d’un phénomène très complexe. Il fait non seulement entrer en jeu beaucoup de parties concernées mais il y a aussi des composantes qui interagissent et créent des boucles de rétroaction. Démêler tous ces différents aspects pour voir ce qui se passe vraiment est un processus long et franchement difficile. C’est pourquoi, il n’a pas été entrepris auparavant ».

Thunder Bay recevra 370 000 $ en quatre ans pour mettre le projet en œuvre, y compris engager une coordonnatrice ou un coordonnateur de la recherche. Les fonds serviront en outre à évaluer les relations entre les villes et les établissements d’enseignement ainsi que leur capacité d’améliorer les résultats pour la santé de la population.

« Nous nous réjouissons que les IRSC voient dans ce projet l’occasion d’établir des liens entre les communautés et la recherche menée dans les écoles de médecine. Cette initiative s’aligne sur la responsabilité sociale de l’Université de l’EMNO qui est de se soucier des préoccupations prioritaires des communautés en matière de santé et de promouvoir la participation communautaire qui est enraciné dans la cocréation » a ajouté Mme Cameron.

« Dans le cadre du plan de sécurité et de bien-être communautaires de Thunder Bay, la communauté de Thunder Bay a relevé les priorités dans ces deux domaines. Cette étude aidera à mobiliser les ressources universitaires pour mettre en œuvre des initiatives pour les aborder et les faire mieux comprendre au niveau municipal afin de faire de Thunder Bay une communauté plus sécuritaire, en meilleure santé et plus équitable » a déclaré Lee-Ann Chevrette, spécialiste de la sécurité et du bien-être communautaire de la Ville de Thunder Bay.

« Ce projet combinera l’éducation, la recherche et la communauté, a précisé Mme Cameron, et regroupera des chercheuses et chercheurs étonnants de Thunder Bay, y compris Helle Moeller, Ph.D., et Rebecca Schiff, Ph.D. de la Lakehead University. » Le cadre de travail de CityStudio sera mis en œuvre et étudié pendant trois ans au cours desquels Thunder Bay et Ottawa recenseront leurs succès, défis et différences uniques.

Thunder Bay et Ottawa connaissent toutes deux de nombreux défis et facteurs étroitement liés aux déterminants sociaux de la santé dans les domaines de la pauvreté, de l’éducation, du logement, du racisme, des expériences pendant l’enfance et de l’accès aux services de santé.

« Tout au long de l’élaboration du plan de sécurité et de bien-être communautaire de Thunder Bay, nous avons consulté des partenaires communautaires et des citoyens pour relever les priorités locales qui, si on y répondait, amélioreraient grandement la sécurité et le bien-être de la population de Thunder Bay, a affirmé Mme Chevrette. Cette subvention aidera à déterminer comment engager notre communauté et mettre notre plan en œuvre le plus efficacement. »

– 30 –

L’Université de l’EMNO est la première université autonome de médecine du Canada et une des stratégies les plus réussies de formation de main-d’œuvre en santé dans le Nord de l’Ontario. Ce n’est pas uniquement un établissement de formation en médecine. Établie expressément pour répondre aux besoins du Nord de l’Ontario en matière de santé, en plus d’encourager l’accès équitable aux soins, elle contribue au développement économique de la région. L’Université de l’EMNO compte sur l’engagement et l’expertise des gens du Nord de l’Ontario pour former des professionnels de la santé aptes à exercer dans des communautés autochtones, francophones, rurales, éloignées et insuffisamment desservies. Axée sur la diversité, l’inclusion et la défense des intérêts, l’Université de l’EMNO est un organisme primé socialement responsable réputé pour son modèle novateur de formation et de recherche régionalisées faisant appel aux communautés.

La ville de Thunder Bay, sur la rive du lac Supérieur, est la plus grande communauté du Nord-Ouest de l’Ontario. Elle est située sur le territoire traditionnel de la Première Nation de Fort William, une signataire du Traité Robinson Supérieur de 1850. Avec environ 110 000 habitants, la ville est un point central pour le Nord-Ouest de l’Ontario.

La Lakehead University est une université offrant une gamme complète de programmes et comptant environ 9 700 étudiants équivalents temps plein et plus de 2 000 membres du corps professoral et du personnel répartis sur ses deux campus à Orillia et à Thunder Bay (Ontario). Elle abrite neuf facultés : administration des affaires, sciences de l’éducation, génie, études supérieures, sciences de la santé et du comportement, droit, gestion des ressources naturelles, études des sciences et de l’environnement, et sciences sociales et humanités. Ses accomplissements lui valent une réputation nationale et internationale, notamment son classement une fois de plus parmi les dix premières universités canadiennes offrant principalement des programmes de premier cycle, et dans la moitié supérieure du classement mondial des universités de 2022 du Times Higher Education (THE) pour la troisième année consécutive, à la première place des universités dans le monde comptant moins de 10 000 étudiants dans le Impact Rankings 2022 du THE (qui évalue les établissements par rapport aux 17 objectifs de développement durable des Nations Unies). Consultez www.lakehead.ca.

CityStudio est un modèle éprouvé d’apprentissage par l’expérience et d’engagement civique qui recourt à des ressources universitaires, comme l’expertise du corps professoral et du temps d’étudiants, pour travailler sur des projets déterminés par la municipalité. Jusqu’à présent,  CityStudio a été mis en œuvre avec succès dans 15 villes du monde.

 

Renseignements pour les médias :

Kim Latimer
Communications et relations publiques
Université de l’EMNO
Téléphone : 807-621-4303
Courriel : klatimer@nosm.ca

Renseignements sur le modèle de CityStudio :

Erin Cameron, Ph.D.
Directrice, Centre pour la responsabilité sociale
Université de l’EMNO
Bureau : 807-766-7451
Cellulaire : 807-631-1682
Courriel : ercameron@nosm.ca

Lee-Ann Chevrette
Spécialiste de la sécurité et du bien-être communautaires
Ville de Thunder Bay
Téléphone : 807-631-4422
Courriel : lee-ann.chevrette@thunderbay.ca