Télétravail

Des étudiantes en médecine de l’Université de l’EMNO réalisent une vidéo frappante sur la consommation de cannabis chez les adolescents

Posted on April 13, 2022

La vidéo étudiante a attiré l’attention de la Société canadienne de pédiatrie

Selon l’étude Drug use among Ontario Students, publiée par le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) en 2020, la dépendance au cannabis des élèves du secondaire de la province est la plus forte dans le Nord de l’Ontario.

Lorsque des étudiantes en quatrième année de médecine à l’Université de l’EMNO ont appris ces statistiques, elles se sont senties obligées d’éduquer les préadolescents et les adolescents, âgés de 12 à 18 ans, dans le cadre du volet de promotion des intérêts de leur programme d’études unique.

« Dans cette initiative, notre but était de réaliser une vidéo captivante remplie d’informations pour éduquer les jeunes sur le cannabis et leur fournir des stratégies de réduction des préjudices en utilisant des ressources fiables de la Société canadienne de pédiatrie et du gouvernement du Canada, a expliqué Kelsey Pitre, étudiante en quatrième année de médecine à l’Université de l’EMNO. Nous espérons que notre vidéo répond aux questions des jeunes sur le cannabis et facilite les discussions ouvertes. En bout de ligne, si les jeunes choisissent malgré tout de consommer du cannabis, j’espère que cette vidéo leur fournira des stratégies pour le faire de manière sécuritaire. »

Brittany Pennock, une camarade de classe et membre du groupe, a dit que c’est l’augmentation du taux de consommation qui les a motivées à apporter de l’aide : « La prévalence de consommation de cannabis chez les jeunes et les adolescents documentée dans la littérature m’a vraiment surprise. Elle est beaucoup plus élevée que je pensais. Cette découverte nous a amenées à augmenter les ressources pour éduquer les jeunes et faciliter les discussions difficiles sur la consommation de substances ».

Selon un examen systématique intitulé Non-medical cannabis use among Indigenous Canadians, publié en 2021 par l’International Journal of Drug Policy, la consommation de cannabis est encore plus présente dans la jeunesse autochtone vivant dans des réserves et est aussi liée à plusieurs défis, y compris « la faible situation socio-économique, une mauvaise santé mentale et de mauvaises relations avec l’école ». L’étude indique également que parmi d’autres facteurs associés à la consommation de cannabis figurent de médiocres soutiens sociaux et familiaux et l’exposition au traumatisme intergénérationnel.

Jeni Glassford, une autre membre du groupe, est d’avis que « Cette vidéo apporte de ‘lourds’ renseignements sur la consommation de cannabis facilement compréhensibles par les jeunes et les adolescents. Je pense que davantage de contenu convivial comme celui pour les jeunes est nécessaire. La vidéo ne donne pas seulement la liste des mauvais effets de la consommation de cannabis, elle reconnaît que certains jeunes peuvent encore décider de consommer du cannabis en dépit des risques. Nous attirons l’attention là-dessus et consacrons la vidéo aux stratégies de réduction des préjudices ».

L’équipe remercie la Dre Tara Baron, directrice du programme de résidence en pédiatrie et professeure agrégée à l’Université de l’EMNO, et pédiatre au Centre de traitement pour enfants à Sudbury, qui a supervisé cette initiative et été une source incroyable de conseils et de soutien.

Le groupe d’étudiantes a communiqué avec les bureaux régionaux de santé du district, les programmes régionaux de réduction des préjudices et la Société canadienne de pédiatrie afin de diffuser le message. Le projet a reçu la subvention de la Formation des résidents pour la défense d’intérêts des enfants de Générations en santé.

« En vivant et en étudiant dans le Nord, vous apprenez que le changement concret commence avec l’intention et est dirigé par des personnes qui ont un but commun, a déclaré Alannah MacLean, étudiante en médecine et membre du groupe. Nous savions qu’en diffusant la vidéo dans la communauté en général du Nord de l’Ontario, elle atteindrait des jeunes qui auraient le plus avantage à en savoir davantage sur le cannabis et les stratégies de réduction des préjudices. »

Kelsey Pitre a ajouté : « Pendant nos années à l’EMNO, nous avons appris à défendre la cause des patients tant à leur chevet qu’ailleurs. Nous avons appris à relever les disparités en santé et à trouver des moyens uniques d’essayer de les régler en partenariat avec les communautés. Ce fut une expérience d’apprentissage incroyable ».

« Par-dessus tout, j’espère que les jeunes parleront plus aisément à leur médecin ou à un autre professionnel de la santé de confiance au sujet de la consommation de cannabis afin qu’ils puissent obtenir des renseignements fiables et le soutien dont ils ont besoin, a conclu Mme Pennock. Nous jouons tous un rôle dans la lutte contre la mauvaise information. »

Allez sur le canal YouTube de l’Université de l’EMNO pour voir cette vidéo.

– 30 –
 L’Université de l’EMNO est la première université autonome de médecine au Canada et une des stratégies les plus réussies de formation et de production de main-d’œuvre en santé dans le Nord de l’Ontario. Ce n’est pas uniquement un établissement de formation en médecine. Établie expressément pour répondre aux besoins du Nord de l’Ontario en matière de santé, en plus d’encourager l’accès équitable aux soins, elle contribue au développement économique du Nord de l’Ontario. L’Université de l’EMNO compte sur l’engagement et l’expertise des gens du Nord de l’Ontario pour former des professionnels de la santé aptes à exercer dans des communautés autochtones, francophones, rurales, éloignées et insuffisamment desservies. Axée sur la diversité, l’inclusion et la défense des intérêts, l’Université de l’EMNO est un organisme primé socialement responsable réputé pour son modèle novateur de formation et de recherche régionalisées faisant appel aux communautés.

Pour obtenir d’autres renseignements, communiquez avec :

Alexandra Poling
Communications et relations publiques
Université de l’EMNO
Téléphone : 807-707-3769
Courriel : apoling@nosm.ca