Télétravail

L’EMNO pose les jalons du premier processus virtuel d’agrément d’école de médecine au Canada

Posted on October 15, 2020

L’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO) est la première école de médecine du Canada à obtenir l’agrément de son programme de médecine par un processus virtuel. L’agrément traditionnel, prévu à l’origine pour le printemps, a été repoussé au mois d’octobre 2020 en raison de la pandémie.

Brian Ross, Ph.D., doyen associé, Formation médicale de premier cycle à l’EMNO, a expliqué qu’il s’agit d’un nouveau modèle d’agrément avec examen par les pairs qui comporte davantage de rencontres axées sur des questions : « Nous faisons l’essai d’un nouveau processus virtuel d’agrément qui pourrait devenir la nouvelle norme à l’avenir. L’EMNO étant déjà un chef de file de l’apprentissage régionalisé, donc, travailler dans le monde virtuel lui vient naturellement. »

Avec la suspension temporaire des réunions en personne et des voyages à l’EMNO, les bienfaits attendus du nouveau modèle virtuel incluent des économies, davantage d’accessibilité aux communautés éloignées, des rencontres de petits groupes plus axées sur les questions et les réponses dans le monde virtuel, et moins de perturbations des horaires de clinique chargés des cliniciens du Nord.

C’est une courbe d’apprentissage intéressante pour toutes les personnes concernées. L’Équipe centrale d’agrément travaille sur les changements et les nouveaux processus qui seront instaurés. En général, la planification logistique d’une visite complète sur place commence deux ans à l’avance et inclut la préparation de documents et l’établissement d’un calendrier, et se concentre sur les détails; détails qui seront très différents pour une visite virtuelle.

Une étude, intitulée Studying Accreditation Innovation at NOSM and Toronto (SAINT), évaluera le nouveau processus virtuel d’agrément en deux étapes. Dirigée par les chercheurs, Erin Cameron, Ph.D. (EMNO), et David Rojas, Ph.D. (University of Toronto), l’étude apportera des preuves touchant les points forts, les limitations et les incidences du nouveau processus et contribuera à éclairer les futures pratiques d’agrément.

Selon John Friesen, directeur principal de la formation médicale de premier cycle à l’EMNO, « Notre équipe est bien préparée et nous connaissons les éléments dont nous discuterons avec les évaluateurs. Nous prévoyons des rencontres virtuelles de suivi et attendons avec intérêt de faire cette expérience ».

Au Canada, le Comité d’agrément des facultés de médecine du Canada (CAFMC) et le Comité de liaison sur l’éducation médicale (CLEM) s’occupent conjointement de l’agrément des programmes de médecine. Les examens complets liés à l’agrément de chaque école de médecine ont lieu tous les huit ans. Ce processus permet aux établissements d’examiner leurs points forts et leurs faiblesses et de suggérer des recommandations importantes pour atteindre leurs buts. Ce processus peut en fin de compte aider l’École à mieux définir et à réviser son programme de médecine et à façonner ses orientations à court et à long terme.