Télétravail

L’EMNO accueille le premier titulaire d’une bourse de recherche clinique subventionnée par un commanditaire étranger

Posted on September 29, 2020

Le Dr Abdulrahman Ahmad du Koweït a récemment commencé un stage de chercheur-boursier d’une année à l’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO) et au Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay (CRSSTB). Cette bourse de recherche est une première historique pour l’EMNO. Les bourses de recherche clinique sont destinées à des personnes déjà agréées dans une spécialité et admissibles au permis d’exercer qui désirent suivre une formation avancée après leur résidence.

Le Dr Ahmad est guidé par le Dr Hazem Elmansy, professeur adjoint à l’EMNO, responsable du corps professoral en urologie et urologue au CRSSTB. Le Dr Elmansy fait partie des quelques médecins dans le monde qui exécutent l’énucléation au laser à holmium de la prostate (HoLEP), une méthode chirurgicale unique au laser qui améliore grandement les soins et le rétablissement des patients.

Commandité par l’État du Koweït, le Dr Ahmad est venu à Thunder Bay pour ce stage de chercheur-boursier axé sur la chirurgie urologique peu invasive. Il est le premier d’une liste de 40 candidats potentiels urologues qui espèrent venir apprendre cette technique du Dr Elmansy. Lorsqu’il retournera au Koweït l’année prochaine, le Dr Ahmad sera le seul urologue du pays en mesure d’exécuter la méthode HoLEP, et d’offrir ainsi un meilleur accès aux soins aux patients dans son pays.

« J’ai entendu parler du DElmansy car il est réputé dans le monde entier comme un des quelques experts de la méthode HoLEP et j’ai lu ses articles publiés dans des revues internationales. J’étais très heureux de le rencontrer en personne et de travailler dans un environnement positif et amical. Je pense que c’est la meilleure décision que j’ai prise » a dit le DAhmad.

« Il a fallu trois ans pour créer cette bourse de recherche. Nous faisons partie des rares centres du monde qui utilisent cette méthode, et j’ai une liste d’attente de trois ans de patients d’autres provinces qui veulent venir à Thunder Bay pour subir cette intervention » a expliqué le Dr Elmansy qui emploie la méthode HoLEP depuis plus de six ans.

Par rapport à la méthode chirurgicale traditionnelle, celle-ci est moins invasive, plus précise et permet aux patients de se rétablir en un jour ou deux avec moins de risque d’avoir besoin d’une autre opération chirurgicale. « Elle est bénéfique pour les patients du Nord de l’Ontario et nous envisageons de l’offrir à Dryden, Kenora et Fort Frances » a ajouté le Dr Elmansy.

Le leadership de l’EMNO et du CRSSTB ont contribué à établir cette bourse de recherche internationale. « L’EMNO aide à former des experts cliniques dans d’autres pays dans le cadre de sa responsabilité sociale » a dit la Dre Sarita Verma, doyenne et PDG de l’EMNO.

Le Dr Elmansy dit que son but est d’offrir ce poste de chercheur-boursier chaque année, et il espère à l’avenir accepter de nouveaux chercheurs-boursiers tous les six mois pour élargir l’accès à l’urologie peu invasive au Canada et partout dans le monde. Les fonds reçus pour le programme sont investis dans les recherches en cours en urologie.

« C’est une première intéressante pour l’École de médecine du Nord de l’Ontario, et nous voulons créer davantage de bourses de recherche clinique pour des boursiers étrangers et canadiens, a déclaré le DRobert Anderson, doyen associé, Formation médicale postdoctorale et sciences de la santé, à l’EMNO. La création d’autres bourses de recherche dirigées par des chefs de file dynamiques du corps professoral comme le Dr Elmansy est une prochaine étape de la croissance de l’EMNO en tant qu’école de médecine alliée à des centres universitaires des sciences de la santé. L’avancement des soins aux patients, de la recherche et de l’engagement du corps professoral grâce à des bourses de recherche clinique fait partie du plan stratégique pour l’avenir touchant les programmes de résidence de l’EMNO. »