Télétravail

Pour les candidates et candidats

L’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO) est une école de médecine primée socialement responsable réputée pour son modèle novateur de formation et de recherche régionalisées faisant appel aux communautés. Tout en mettant l’accent sur la diversité, l’inclusion et la promotion de l’équité dans le domaine de la santé, l’EMNO compte sur l’engagement et l’expertise des gens et des communautés du Nord de l’Ontario pour former des professionnelles et professionnels de la santé qui exerceront dans des communautés autochtones, francophones, rurales, éloignées et insuffisamment desservies.

Même si les deux principaux campus se trouvent à Thunder Bay et à Sudbury, la population étudiante de l’EMNO n’étudie pas dans un édifice d’école de médecine traditionnelle. Les murs de l’EMNO sont plutôt les limites du Nord de l’Ontario qui s’étend sur des milliers de kilomètres où d’innombrables communautés sont liées d’une manière ou d’une autre avec l’EMNO et ses deux campus. Le modèle de formation médicale et de recherche régionalisées fait comprendre le tableau complexe de la santé en milieu rural et apporte une expérience éducationnelle enracinée dans les réalités des soins de santé en milieu communautaire. La population étudiante suit une formation clinique dans divers cadres (hôpitaux, centres de santé, cabinets de médecine familiale) où elle constate par elle-même les défis en matière de santé et apprend les cultures distinctes, les modes de vie et les environnements d’apprentissage dans le Nord de l’Ontario.

Notre mission est d’améliorer la santé de la population du Nord de l’Ontario en offrant des programmes de formation et de recherche socialement responsables et en prônant l’équité en santé. Notre but est que les profils des classes reflètent la démographie du Nord de l’Ontario. Nous avons l’intention d’optimiser le recrutement de personnes qui ont vécu dans cette région ou qui sont très intéressées et aptes à exercer la médecine dans des communautés nordiques urbaines, rurales et éloignées.

Nous nous faisons aussi un devoir de recruter des Autochtones, des francophones et des franco-ontariens.

Les candidates et candidats de grand calibre sont très motivés, autonomes et prospèrent dans un environnement d’apprentissage par cas, régionalisé et en petits groupes.