Télétravail

Pour les candidates et candidats

Le vendredi 1er avril 2022 est une date historique car l’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO) est devenue la première université autonome de médecine du Canada.

Fondée en 2002 comme une stratégie pour alléger la pénurie de médecins dans le Nord de l’Ontario, la jeune EMNO, aujourd’hui l’Université de l’EMNO, a beaucoup à son actif. Son modèle unique d’apprentissage et de recherche régionalisés en milieu communautaire a évolué en quelque chose d’extraordinaire. Il exige de solides liens avec les communautés éloignées, rurales, autochtones et francophones et de l’engagement. À partir de ses principaux campus à Thunder Bay et à Sudbury, l’Université de l’EMNO collabore avec plus de 100 organismes répartis dans plus de 90 communautés, et compte plus de 1 800 membres du corps professoral de clinique, des sciences humaines et des sciences médicales disséminés dans le Nord de l’Ontario.

Le modèle de formation et de recherche régionalisées fait comprendre le tableau complexe de la santé en milieu rural et apporte une expérience éducationnelle enracinée dans les réalités des soins de santé en milieu communautaire. La population étudiante en médecine suit une formation clinique dans divers cadres (hôpitaux, centres de santé, cabinets de médecine familiale) où elle constate par elle-même les défis et s’initie aux langues, cultures et modes de vie distincts, en plus de découvrir les environnements d’apprentissage dans le Nord de l’Ontario.

Les besoins des populations du Nord en matière de santé sont complexes car elles sont les plus vulnérables et en moins bonne santé que les populations de toute autre région de l’Ontario. Le Nord de l’Ontario enregistre le plus fort taux de toxicomanies, de troubles mentaux, de cardiopathies, de cancer et de diabète de la province. La région a une population vieillissante et une espérance de vie de deux ans de moins en moyenne que dans le reste de la province. De plus, un grand nombre de Premières Nations du grand nord et éloignées sont aux prises avec l’insécurité alimentaire, des avis permanents de faire bouillir l’eau et des taux élevés de maladies chroniques.

L’Université de l’EMNO a été créée dans le but précis de répondre aux défis émergents d’un système de santé complexe et fragile du Nord de l’Ontario. Nous nous efforçons de transformer le système et d’atteindre les communautés insuffisamment desservies afin d’instaurer l’équité véritable et durable en santé pour les 800 000 personnes qui ont élu domicile dans la région.

Le 15 mars 2002, le gouvernement de l’Ontario a annoncé l’expansion de la formation en médecine dans toute la province. Grâce à cette annonce, l’Université de l’EMNO aura 30 places supplémentaires dans le programme de médecine, pour un total de 94, et 41 places supplémentaires en résidence, pour un total de 101 au cours des cinq prochaines années. Cela change la donne pour l’Université de l’EMNO.

Il y a encore beaucoup de travail à faire et nous le ferons en mettant l’accent sur la diversité, l’inclusion et la défense des intérêts. L’Université de l’EMNO est un organisme primé socialement responsable. C’est l’une des stratégies les plus réussies de formation et de production de main-d’œuvre en santé du pays.

L’Université de l’EMNO :

  • définira ce qu’est une université autonome de médecine au Canada, en montrant la voie vers la responsabilité financière et la transparence;
  • fera avancer la conversation nationale sur les soins de santé efficaces et abordables dans les régions rurales et nordiques : à quoi ils ressemblent et comment les prodiguer;
  • renforcera ses partenariats actuels et en forgera de nouveaux, et réaffirmera et approfondira son engagement envers le Nord;
  • formera davantage de médecins et d’autres fournisseurs de soins de santé pour le Nord, et les aidera à devenir des chefs de file dans leurs communautés, tout en élargissant les programmes de formation pour répondre aux besoins de la société;
  • continuera de promouvoir l’équité, la diversité et l’inclusion, la lutte contre le racisme et la recherche de la vérité et de la réconciliation;
  • donnera la priorité à la découverte scientifique et mènera des recherches concertées dans le Nord, en plus de chercher de nouveaux partenariats pour exploiter des possibilités de pointe dans les soins primaires, la technologie éducationnelle et la santé des populations;
  • veillera à ce que la prochaine génération de médecins, de diététistes, d’adjoints aux médecins, de physiciens médicaux et d’autres formés à l’EMNO aient accès aux programmes de formation agréés de la plus haute qualité;
  • mobilisera des fonds pour apporter une aide financière à sa population étudiante au moyen de bourses d’aide et d’études.

Notre but est de constituer des classes qui reflètent la démographie du Nord de l’Ontario en recrutant le maximum de personnes qui ont vécu dans cette région ou qui sont très intéressées et aptes à exercer la médecine dans des communautés nordiques urbaines, rurales, éloignées, autochtones et francophones.

Nous nous faisons un devoir de recruter des étudiantes et étudiants en médecine provenant de milieux divers, y compris des Autochtones, des Noirs, des LGBTQ2S+ et des francophones; des candidates et candidats de grand calibre qui seront très motivés, autonomes et s’épanouiront dans un environnement d’apprentissage en petits groupes, fondé sur des cas et régionalisé.